Trouver un contenu intéressant pour tous les produits, c’est possible !

À en croire les experts du marketing de contenu, avec pour seules armes de l’imagination et la maîtrise des fondamentaux de la discipline, parvenir à capter l’attention des internautes est possible, quel que soit le produit, aussi anodin et « peu séduisant » soit-il. Ces entreprises choisies sur le Web prouvent que le pari n’est pas si fou.

Du contenu utile pour des produits et services peu attractifs

Il y a l’exemple de ce blog de dentistes d’Edmonton, en Alberta. Ces chirurgiens y postent des articles humoristiques au milieu desquels se glissent des conseils pratiques concernant l’hygiène dentaire. De quoi réveiller l’intérêt des gens pour un service incontournable, mais qui ne suscite pas l’enthousiasme, et faire connaître leur cabinet sans passer par l’aspect technique, fastidieux et pas forcément accessible à tous les publics.

Dans le même esprit, un distributeur de pièces électriques britannique a imaginé un moyen efficace de mettre ses produits en avant. Misant sur le pouvoir des médias sociaux, il affiche sur sa chaîne YouTube des vidéos montrant l’utilisation de ses pièces, par exemple dans la réparation d’appareils électroménagers. Et à en juger par le nombre de visites (proche du million pour certaines), l’idée séduit.

Des perspectives alléchantes pour les spécialistes

Tous les espoirs sont donc permis… ou presque pour les entreprises dont l’activité ou les produits manquent de « fun » ou d’originalité pour soulever des passions chez les clients. Car si les grosses entreprises disposent des ressources nécessaires pour développer du contenu intéressant à l’endroit des internautes, la tâche est moins évidente pour les plus petites structures.

Pourtant, celles qui se sont positionnées sur une niche ont une réelle opportunité de se mettre en valeur, considérant la difficulté à dénicher certains spécialistes sur la Toile. Afin de bénéficier d’un avantage commercial indéniable, elles ont intérêt à recourir aux services de professionnels du e-marketing pour optimiser leur présence en ligne.

 

>> Le marketeur doit-il savoir coder ? 

 

Laisser un commentaire