Séduire le nouveau consommateur

Contrairement à ce que pensent les annonceurs qui ne parviennent pas à séduire le nouveau consommateur, celui-ci n’est pas indifférent. Il a simplement besoin de recevoir un message personnalisé répondant à ses besoins et délivré par le canal approprié, tenant compte de ses nouvelles habitudes d’achat.

Les Français changent leur démarche d’achat

Le cabinet de consultation en opinion Viavoice a mené l’enquête auprès des consommateurs entre 2014 et 2015 et le résultat est que le Français est disposé à consommer de manière plus responsable et raisonnée. Seuls 17 % ont opté pour la déconsommation volontaire, soit à cause de la crise économique, soit par rejet de la société consumériste.

Pour les autres, l’achat a cessé d’être un facteur d’acquisition d’un certain statut social, mais un moyen de soutenir les entreprises et les producteurs ; l’éthique est ainsi évoquée par 33 % des sondés.

Les vecteurs de confiance pour les consommateurs

Les Français se montrent de plus en plus sensibles à la fiabilité des marques. Les personnes interrogées ont listé les principaux critères qui permettraient à ces dernières de (re)gagner la confiance de leurs potentiels clients : des produits de qualité (60 %), la fiabilité (51 %), le respect des valeurs qu’elles se sont engagées à défendre (24 %).

Les consommateurs attendent des marques de les satisfaire sur cinq points majeurs : élaborer une offre personnalisée, apporter une véritable valeur ajoutée par rapport à ses concurrentes, garantir en permanence des prestations de haut niveau, faire preuve d’originalité, montrer de la considération à leur public dans leur ton, et surtout, choisir le bon timing pour interagir avec les clients. Le défi consiste donc à trouver l’équilibre entre le matraquage et l’insuffisance ou l’absence de cette communication qui maintient le lien.

Car la bonne nouvelle, c’est que 79 % des répondants affirment être particulièrement attachés à certaines marques. Tout est donc possible !