La preuve sociale augmente l’efficacité d’une stratégie de marketing digital

Preuve sociale et marketing

Depuis des décennies, les publicitaires utilisent la preuve sociale pour rassurer les consommateurs et influencer leur décision d’achat. Avec Internet et les réseaux sociaux, la preuve sociale gagne en authenticité. Pour les marketeurs, elle devient un levier essentiel.

Le principe de la preuve sociale

La preuve sociale est un principe selon lequel une personne confrontée à deux ou plusieurs choix, et ne sachant que faire ou que penser, aura tendance à suivre l’avis ou le comportement de la majorité. Le psychologue social américain Robert Cialdini le résume ainsi : « la vérité, c’est les autres ». En se disant qu’un grand nombre de personnes ne peuvent pas toutes se tromper en même temps sur un même sujet, l’individu considère la décision « collective » comme gage de qualité.

Un concept ancien modernisé par Internet

Depuis les années 50, la preuve sociale est utilisée pour mettre un produit ou un service en valeur par le biais des témoignages de clients. Mais à l’époque, les potentiels acheteurs, n’ayant pas les moyens de vérifier la véracité de ces opinions, devaient s’en remettre à l’expérience et au point de vue de leurs proches.

Aujourd’hui, les forums de discussion, les médias sociaux, les blogs, ainsi que les plateformes indépendantes qui affichent les notations/commentaires/recommandations par des consommateurs, ont permis de faire de la preuve sociale un élément de poids en matière d’influence marketing. Puisque les informations proviennent directement des utilisateurs, ils sont dignes de confiance.

Un levier à exploiter par les marketeurs

Pour les marketeurs, la preuve sociale peut être exploitée de diverses façons pour accroître l’efficacité de leurs actions. Par exemple, dans l’en-tête d’un email publicitaire, la mention « produit recommandé par 90 % des clients » ou « préféré des clients », « élu produit de l’année par nos clients », etc. augmente le taux d’ouverture et le taux de clics.

Sur les moteurs de recherche aussi, certains résultats sont agrémentés d’une notation sur 5 qui se présentent sous forme d’étoiles ; ils apparaissent généralement en tête de page. Ces « avis sur le marchand » (seller rating) proviennent de sites spécialisés et complètent ce que les professionnels du référencement désignent par « résultats sponsorisés » ou payants. Cet indicateur, qui aide de nombreux internautes dans leurs recherches, génère 10 % de clics en plus.

Les méthodes d’obtention de la preuve sociale

Pour activer le levier de la preuve sociale dans le cadre de leur stratégie de marketing digital, les entreprises doivent commencer par encourager les consommateurs à parler de leur marque. Parmi les différentes méthodes possibles, elles peuvent demander aux clients de noter le produit et l’expérience utilisateur vécue et donner son avis immédiatement après chaque achat. C’est simple et rapide : étant déjà sur le site, il ne consacre que quelques instants à cette étape supplémentaire du parcours client.

Ces retours sont précieux à plus d’un titre pour les équipes marketing. Les contributions positives ainsi collectées représentent autant d’arguments pour attirer d’autres clients potentiels. De plus, elles leur permettent de relever les éventuels défauts des produits ou les suggestions d’améliorations. Dans tous les cas, les marques, comme les consommateurs, y gagnent.