Les points à considérer pour créer un site marchand performant

Site vente en ligne

Dans un contexte de forte croissance du e-commerce, le nombre de sites marchands progresse à un rythme soutenu. Pour répondre à la demande, les éditeurs multiplient les logiciels de création de boutique en ligne. Si l’exercice devient plus simple et rapide, le risque est de se retrouver avec une plateforme trop lourde et complexe, donc lente et difficile à gérer. Pour s’assurer d’avoir un site réactif et performant, il convient de s’intéresser à 3 éléments-clés.

1 – La cible

À part les grosses marketplaces, l’offre d’un site de vente en ligne doit avoir une cible précise. La connaissance de cette dernière, de sa typologie et ses attentes, permet de définir une stratégie de marketing e-commerce : positionnement, de promotion et de distribution.

De celle-ci découlent l’aspect et les fonctionnalités du site de vente :

  • charte graphique ;
  • langues disponibles ;
  • rubriques ;
  • moyens de paiement et modes de livraison proposés.

2 – La chaîne logistique

La logistique est le point central de l’organisation du site. Or, le schéma peut varier notablement selon que :

  • le vendeur passe par des fournisseurs ou fabrique lui-même les produits qu’il vend ;
  • ou qu’il s’adresse à une clientèle BtoB ou BtoC, etc.

De même, l’existence éventuelle de points de vente physiques en plus de la plateforme Internet pose des contraintes supplémentaires.

Certains commerçants peuvent ainsi devoir recourir à un logiciel de gestion de stocks tiers ou un logiciel de caisse à connecter au site de vente.

Bon nombre d’entre eux utilisent par ailleurs une application de gestion de relations clients (CRM). Avec des boutiques brick & mortar, une passerelle est nécessaire pour gérer :

  • les mouvements de stocks et les réassorts entre l’entrepôt ;
  • les magasins et le site, ainsi qu’un module de géolocalisation ;
  • et une option de click & collect si ce service est proposé.

Tous ces outils doivent être intégrés dans le schéma logistique.

3 – L’expérience client

L’UX design permet aux vendeurs en ligne et développeurs d’étudier différents scénarii de navigation afin d’offrir au cyber acheteur une expérience optimisée favorisant la validation de l’achat.

Pour des conseils sur mesure, par exemple, un outil de chat permet aux conseillers clientèle de répondre immédiatement aux requêtes des internautes. En dehors des heures d’ouverture habituelles, le chatbot prend le relais du service client en répondant aux questions les plus fréquentes grâce à des scripts prédéfinis.

De nombreux autres paramètres doivent évidemment être pris en compte lors de la conception d’un site de commerce en ligne, mais ces trois éléments sont les fondamentaux.