L’intelligence artificielle aide les marketeurs, mais ne les remplace pas

Marketing intelligent

Les marketeurs s’inquiètent de l’impact de l’essor de l’IA sur leur job. Capable de réaliser des tâches de plus en plus nombreuses et variées, celle-ci pourrait en effet sembler en mesure de remplacer le salarié. Mais dans la pratique, les experts estiment que la machine améliorera la productivité de l’humain, sans lui prendre sa place.

Les limites de l’intelligence artificielle en marketing

Les robots conversationnels apportent la preuve que la machine, bien que capable de capter l’attention de son interlocuteur, de mener une conversation, de prendre certaines décisions,etc., ne peut pas interpréter l’intégralité des réponses possibles de la personne à l’autre bout du fil, et à réagir instantanément et de façon pertinente.

Ainsi, l’intelligence artificielle ne peut élaborer une stratégie marketing, la mettre en œuvre, et au besoin, apporter les corrections nécessaires. Elle n’est pas non plus en mesure de créer le contenu d’une campagne.

En revanche, elle aide les équipes marketing à travailler plus rapidement et efficacement. Dans le cas du marketing intelligent, le machine learning et le big data notamment permettent d’automatiser les processus et révolutionnent la façon de travailler des salariés de la direction marketing au quotidien.

Les apports des outils de marketing intelligent

Ces outils les aident par exemple à définir les meilleurs créneaux horaires pour l’envoi d’emails afin de maximiser le taux d’ouverture, recommandent une formulation d’un message afin d’augmenter le nombre de conversions, mesurent les KPI en temps réel, facilitent le suivi des campagnes, etc.

Libérés de tâches secondaires, monotones ou chronophages avec une faible valeur ajoutée, les marketeurs disposent de plus de temps pour se concentrer sur la partie créative, où ils font véritablement la différence. Et cela se traduit par de meilleurs résultats, y compris pour des opérations à très grande échelle.

Après une décennie de changements majeurs dans l’univers du marketing, il y a fort à parier qu’ils vont se poursuivre. Il appartient aux professionnels de ne pas les voir comme une menace, mais au contraire, d’en tirer parti pour mieux travailler, tout en restant innovants, agiles… bref, humains.