Les Français et les objets connectés

Les objets connectés font incontestablement partie des grandes révolutions technologiques et industrielles du XXIe siècle ! L’avènement du web, et plus particulièrement le web 2.0 a redessiné le paysage économique et culturel mondial, faisant de ce secteur un des plus dynamiques et des plus prometteurs. Les Français semblent bien tirer leur épingle du jeu.

Quel rapport entretiennent les français avec les objets connectés ? 

Une étude réalisée par BVA en début d’année témoigne d’une bonne connaissance des objets connectés de la part les Français ainsi qu’une bonne implantation de leurs usages au sein de leur quotidien. Les objets connectés domestiques sont ainsi les plus utilisés (23%), de même que ceux relatifs à la santé (21%) et aux déplacements. On observe par ailleurs une réelle volonté des Français que ces objets soient davantage développés au profit de la santé (64%) ou de la sécurité (60%).

Cette étude nous enseigne également que le objets connectés sont très largement perçus comme un progrès pour 84% de sondés, contre 12% qui les voient comme un danger.

Si l’intérêt des Français pour les objets connectés est prouvé, il n’en demeure pas moins vrai qu’ils les estiment encore trop chers (49%) ou parfois même trop compliqués à utiliser (15%).

Une plus récente étude d’Harris Interactive et d’EBG vient confirmer ces données, en précisant toutefois qu’un intérêt semble plus marqué pour les objets high-tech au sein de la maison et la domotique. Par ailleurs, les profils sociodémographiques semblent varier en fonction des divers champs d’application des objets connectés. Ainsi, ce sont les hommes, les jeunes, les CSP+, les Franciliens et technophiles qui semblent davantage attirés par les objets high-tech pour la maison. L’électroménager pour salles de bains ou cuisines intéresserait 51% des Français, et plus particulièrement les femmes (57%). Au-delà du simple intérêt, les objets connectés semblent devenir une réelle intention d’achat pour un nombre grandissant de Français.

Ce réel engouement de la France pour les objets connectés est également perceptible chez les industriels français : de nombreuses start-up ont été créées ces dernières années, développant différentes gammes de produits originaux à partir d’idées simples, à l’instar de Medissimo, MEG, OK-i-Dokeys ou encore Kolibree.

Laisser un commentaire

*

'