L’avenir de la presse papier et de la publicité

Le web a fortement bouleversé le monde journalistique, et la presse papier en particulier, qui s’en est vue menacée. Suppressions de postes, baisses record des ventes, amoindrissement des effectifs au sein des différentes rédactions… Rien ne lui est épargné.

Quel avenir pour la presse papier ? 

Le constat est pour le moins alarmant, comme nous venons de le rappeler. Toutefois, il est fort peu probable que la presse papier soit un jour amenée à disparaître, comme certains pourraient le supposer. Si la presse numérique gagne du terrain, la presse papier constitue toujours une référence sûre et très appréciée des lecteurs. Une complémentarité dans l’utilisation des différents supports est le scénario que l’on imagine se dessiner le plus aisément, même si pour l’instant, la presse n’a toujours pas trouvé de modèle économique efficace pour concilier le «papier» et le «numérique». Il s’agit là du grand défi que le secteur devra relever pour assurer la pérennité de son activité.

Quel avenir pour la publicité – presse ? 

Il convient de le rappeler : si la presse est avant tout un média d’information, elle est également un support publicitaire, et génère une part importante de ces recettes grâce aux investissements publicitaires des annonceurs.

Le digital devrait ainsi dépasser 3 milliards d’euros cette année soit 27 % du marché environ. La publicité des journaux et magazines papier a quant à elle reculé de 8,4 % par rapport à l’an dernier.

Des solutions existent pour sortir de cette impasse. Les contenus publiés doivent être redéfinis en fonction des attentes et des besoins des lecteurs et de l’usage qu’ils font des outils misà leur disposition. Trouver un nouveau modèle économique reposant moins sur les recettes publicitaires, en faisant preuve d’innovation, sera également l’un des grands enjeux du secteur de la presse dans les prochaines années à venir.

Laisser un commentaire

*

'