La stratégie «low cost» de la SNCF

By 29 avril 2013 Blog No Comments

Vous en avez sans doute entendu parler, le 2 avril dernier la SNCF mettait en circulation ses premiers trains OuiGo. Ces trains «low cost» permettent désormais aux voyageurs de se déplacer à moindre frais. Mais quelle stratégie se cache derrière ce nouveau concept?

Les trains OuiGo sont des TGV à bas coût qui permettent à leurs utilisateurs d’effectuer des voyages entre Marne la Vallée, Marseille, Montpellier et Lyon pour une somme allant de 10 à 85 euros. Outre leur prix, ils ont la spécificité de pouvoir transporter plus de passagers que des TGV classiques et de proposer des services «à la carte».

Cette nouvelle offre est née d’un constat de la SNCF quant à la diminution de son nombre d’utilisateurs. En effet, ces dernières années, un certain nombre de solutions alternatives et plus économiques se sont développées (co-voiturage, développement rapide des compagnie aériennes low cost, etc.) laissant apparaître une nouvelle forme de concurrence pour la SNCF. Pour faire face à cela, la compagnie ferroviaire a décidé de réagir en proposant sa propre vision du «voyage moins cher» : OuiGo.

OuiGo est donc avant tout destiné à reconquérir les anciens utilisateurs de trains qui les ont délaissé au profit de solutions moins coûteuses, mais aussi à conquérir de futurs utilisateurs qui n’ont pas le réflexe d’avoir recours au réseau ferré pour se déplacer. Les cibles privilégiées de la SNCF à travers cette offre, sont donc avant tout les familles et les jeunes.

A travers l’offre OuiGo, la SNCF revendique le «voyage pour tous» ainsi qu’une proximité avec ses passagers en assurant d’être soucieux de leur proposer une offre ajustée à leurs besoins et leur pouvoir d’achat, d’où la proposition de services à la carte qui permet au voyageur d’ajuster le prix de son billet en fonction des services dont il souhaite bénéficier. En effet, suivant les services requis par le voyageur, celui ci devra payer des suppléments additionnels au prix du voyage seul. Par exemple l’accès aux prises de courant sur demande de l’utilisateur sera facturé 2 euros et tout bagage supplémentaire coûtera 5 euros.

Cependant, OuiGo propose aussi des tarifs préférentiels suivant le profil de ses passagers, puisque les billets enfant seront disponibles à partir de cinq euros et que des tarifs spéciaux pourront êtres appliqués aux groupes de 4 à 6 personnes dans certains trains.

Pour promouvoir OuiGo, la SNCF n’hésite pas à lui donner un aspect très médiatique, comme on a pu le constater lors de son lancement. Une grande campagne publicitaire est en marche sur les différents canaux de communication et tout particulièrement le web, la radio et les espaces d’affichages avec pour slogan principal, le fameux : « avec 10€, on va pas bien loin. Bah si.». Par ailleurs la SNCF multiplie les services d’informations avec notamment la mise en place d’une application Smartphones spécialement dédiée à OuiGo.

Si certains détracteurs et insatisfaits trouvent à redire quand à cette offre, la SNCF semble être satisfaite de la fréquentation de ses nouveaux trains en revendiquant plus de 10 000 utilisateurs le week-end du lancement et déjà plus de 3,6 millions de visiteurs sur le site OuiGo depuis sa création. Ce qui est, il faut l’avouer, plutôt encourageant !

 

 

Laisser un commentaire


*