E-mailing : quelques conseils pour mieux atteindre le consommateur

E-mailing marketing

Les Français consultent leurs boites mails moins souvent qu’avant et privilégieraient davantage les messages informatifs aux messages publicitaires. Telle est la conclusion d’une étude récente menée par Adobe.

Les Français consacrent moins de temps à leurs mails

Mauvaise nouvelle pour les professionnels du télémarketing, dans sa dernière enquête annuelle, Adobe expliquait que la tendance commençait à s’inverser en matière de courrier électronique.

Selon l’éditeur américain de logiciels, qui a sondé près de 3 000 cadres en Europe :

  • Le temps passé sur les mails s’est considérablement réduit comparé à 2016.
  • En France, les utilisateurs ne consacreraient plus que 5,1 heures par jour pour consulter leurs boites de réception, contre 6,5 heures l’an passé.
  • De plus, ces derniers s’attendraient à recevoir davantage de mails informatifs que de contenus promotionnels.

Voilà qui met la pression sur les marques et rend la différenciation de leurs campagnes e-mailing d’autant plus cruciale.

Ordinateur : support de lecture privilégié

Bien que l’ordinateur arrive toujours en tête des supports de lecture utilisés pour vérifier ses mails personnels et professionnels (85 % des sondés), le smartphone prend de plus en plus d’importance (75 %), plus particulièrement chez la tranche 18-34 ans et pour la consultation des mails personnels.

Pour la majorité des cadres interrogés, l’intervalle entre deux consultations est désormais de quelques heures, en recul par rapport à 2016.

Rappelons que 4 Français sur 10 (41 %) ne consultent jamais leurs mails professionnels pendant les vacances.

Autre constat. Si les Français passent moins de temps sur leurs mails, ils seraient également moins attentifs à leur contenu.

Selon les chiffres :

  • Le taux d’ouverture est tombé à 74 % pour les mails professionnels et 60 % pour les mails personnels.
  • Quant au taux de lecture, il est de 77 % pour les mails professionnels et de 60 % pour les mails personnels.

Une tendance qui devrait rester stable, avance Adobe. Loin d’être une source de plaisir, consulter ses mails est en effet devenu un peu rébarbatif pour près de la moitié du panel interrogé (50 %) : pour ces derniers, le fait de ne plus recevoir aucun e-mail reste même un immense soulagement.

Les messages promotionnels toujours acceptés par les consommateurs, à condition d’être personnalisés

Si les résultats semblent clairement sonner le glas de la prospection par courrier électronique, les cadres interrogés se veulent malgré tout optimistes :

  • 61 % d’entre eux estiment en effet que l’e-mail reste le canal marketing le plus efficace pour atteindre efficacement les consommateurs (un score en hausse de 5 % par rapport à 2016) ;
  • 55 % veulent recevoir des offres spéciales et promotionnelles.

L’étude donne enfin les clés pour réussir une campagne de mail marketing dans ce contexte mouvant. Ainsi :

  • Éviter les contenus trop publicitaires ;
  • Préférer au contraire des messages plus informatifs, et mieux adaptés au centre d’intérêt du prospect ciblé ;
  • Choisir le bon timing pour envoyer ses mails. En effet, il n’y a rien de plus frustrant pour le consommateur que de découvrir que l’offre est déjà expirée.