Campagne d’emailing : comment (re)construire une liste de diffusion conforme au RGPD ?

Campagne emailing et RGPD

Depuis le 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données (RGPD) est en vigueur, créant de nouveaux défis de taille pour les responsables marketing, en particulier concernant l’emailing. Car la nécessité d’obtenir une nouvelle autorisation des abonnés existants a entraîné une perte des contacts comprise entre 80 % et 95 %. Si c’est votre cas, voici quelques conseils pour reconstituer votre liste de diffusion tout en respectant les dispositions du RGPD.

Exploiter la puissance du marketing interactif

Pour reconstruire et étoffer votre liste de diffusion d’email marketing, différentes techniques de marketing interactif ont fait leurs preuves : jeux-concours, votes, test de personnalité, quizz, etc. Grâce à l’interactivité, entre 40 % à 70 % des participants acceptent de souscrire à la newsletter via le formulaire muni d’une case à cocher.

Pour obtenir un taux de conversion encore plus élevé sur les cases d’opt-ins, comme de nombreuses marques, appâtez votre cible avec des cadeaux à remporter. En partageant votre contenu, ces ambassadeurs improvisés vous donnent accès à des personnes au profil similaire.

Collecter des données pour optimiser le ROI de vos campagnes

La collecte d’opt-ins ne doit pas être la finalité de votre opération de communication par email. Ces contenus sont également un outil performant pour récolter directement des données de différentes natures auprès de vos utilisateurs, à condition de jouer la transparence.

Les informations peuvent être déclaratives, fournies par les participants via un formulaire (identité, âge, adresse de messagerie électronique, composition du foyer, type de véhicule possédé, etc.). D’autres, dites comportementales, résultent de l’analyse du comportement de chaque utilisateur (nombre de participations, thématique des campagnes auxquelles il a participé…). Enfin, les données intentionnistes vous renseignent quant à la probabilité qu’un prospect passe à l’achat grâce à une question telle que : « envisagez-vous de changer de téléviseur/souscrire une assurance/partir à l’étranger, etc. au cours des x prochains mois ? ». Vous identifierez ainsi sans difficulté les cibles les plus intéressantes.

Transférées et enregistrées dans votre CRM ou votre plateforme de gestion de données (DMP), ces informations enrichissent votre base de contacts et vous aident, campagne après campagne, à affiner le ciblage de vos futures campagnes et en maximiser le ROI.

Maintenir l’engagement de votre audience sur le long terme

Pour un résultat optimal, votre effort doit évidemment s’inscrire sur le long terme, en appliquant une véritable stratégie data. En fonction de vos objectifs, vous devrez choisir la ou les méthodes à mettre en œuvre, car la force d’engagement et le potentiel de collecte varient sensiblement selon le format.
Attention, même si un format a porté ses fruits, afin de maintenir l’attention et la fidélité de votre audience, assurez-vous de lui apporter constamment de la variété et de l’originalité sans négliger la pertinence du contenu pour elle.

Le recours à une plateforme dédiée comportant des modèles clé en main et personnalisables est recommandé. Il vous suffit ensuite de publier ces contenus interactifs sur vos propres canaux. Outre le gain de temps et d’argent lié à leur développement, ce professionnel vous aide à garantir la conformité des données et du consentement obtenu. Lors de la sélection de la plateforme partenaire, vérifiez la présence de fonctionnalités alliant RGPD et marketing(export des données vers votre CRM ou DMP, gestion des logs, possibilité de supprimer automatiquement et manuellement les données…) ainsi que la disponibilité d’un service client.