Animaux, marketing et publicité : une histoire d’amour bien réelle !

Nous connaissons tous au moins une marque utilisant les animaux dans sa stratégie marketing et de communication, en tant qu’ambassadeurs et/ou symboles. Les marques y ont en effet souvent recours, et depuis longtemps, pour faire passer leurs messages et transmettre certaines valeurs. Des singes Omo au lapin Nesquik, de La vache qui rit ou de l’écureuil de la Caisse d’épargne aux pulpeuses girafes d’Orangina, les sagas publicitaires animalières se sont multipliées avec succès.

Mais pourquoi donc les marques utilisent-elles les animaux de la sorte ? 

La profusion de logos-animaux dans nos cultures contemporaines est un héritage de la place prépondérante des bêtes au Moyen-Âge dans toute l’Europe, entre origine, signifiant, rituel et légende.

Les marques se sont donc naturellement appropriées l’utilisation du symbole de l’animal et de sa portée métaphorique, pour servir leur stratégie de communication. En effet, leur familiarité et leur capacité à évoquer des concepts communément partagés par les consommateurs, font d’eux un incontournable. Héros de mythe ou objet de cultes totémiques vénérés, mascotte, avatar, prédateur redouté ou compagnon domestique : l’animal est omniprésent et intimement lié à la vie de l’homme.

L’animal choisi en dit long sur la marque et son produit. Le rapace symbolisera, par exemple, la domination, la force, le prestige (Armani) ; le cheval, la liberté, la rapidité, le pouvoir (Ferrari) ; l’éléphant, la puissance, la stabilité, la mémoire (Côte d’Or). Les animaux constituent ainsi une opportunité intéressante de donner vie aux marques, de les personnaliser et de séduire et familiariser les entreprises, consommateurs et clients. Un phénomène qui n’est pas prêt de disparaître si l’on en croit les dernières tendances publicitaires de sociétés précédemment citées comme Orangina, la Caisse d’épargne, la RATP, certaines marques de luxe à l’instar de Dolce & Gabanna, ou encore la marque de céréales Lion.

A votre tour donc de laisser parler l’animal qui en vous !

Laisser un commentaire


*