5 actions de street marketing


Le street marketing est une technique de communication visant à être présent sur le terrain (marketing de rue ou marketing viral lorsqu’il est fortement relayé) et à attirer l’attention dans le but de faire un buzz (ou ramdam).

Toutes les plus grandes marques se sont déjà essayées à ce nouveau type de marketing. Et lorsque le succès est au rendez-vous, les campagnes deviennent très rentables !
Voici  5 actions « street marketing » originales dont on peut s’inspirer et que l’on peut admirer:

McDonald’s :

Tous les 3 ans se déroule un festival à Zurich. En 2010, McDonald’s a décidé de faire face à la concurrence des vendeurs de sandwiches ambulants, nombreux pour l’occasion. Profitant de la privatisation de la ville le temps de l’événement, le fast-food américain a peint un passage piéton à l’effigie d’une barquette de frite à son enseigne.

Visible de loin et de haut, le monde a afflué sur ce passage piéton unique pour le voir, le photographier et le diffuser sur internet par la suite, voilà ce qu’on appelle un buzz réussi !

Angry birds :

Rovio (éditeur du jeu) a profité des festivités de Barcelone pour réaliser, avec son partenaire Deutsche Telecom, une version réelle de son jeu phare : Angry Birds.

Le principe est simple mais très surprenant : le spectateur est invité à jouer à une partie d’Angry Birds sur un iPhone.
Mais il se trouve que l’interaction du joueur sur l’iPhone va être réellement répercutée sur des peluches taille réelle qui vont décoller pour aller faire tomber un château de briques en plastique monté un peu plus loin.

Le coup de pub est réussi, les vidéos des spectateurs font un buzz sur la toile.

La vidéo ici : http://www.youtube.com/watch?v=7F3q68ZgbOk

QuickSilver :

Si le buzz de QuickSilver détient plus du marketing viral, il provient tout de même d’une action de street marketing. On ne saura jamais si la vidéo mise en ligne est un faux ou non, il n’en fait pas moins que cette vidéo a fait un véritable buzz sur la toile.

Le principe de QuickSilver était de montrer qu’on peut pratiquer du sport (et donc acheter des articles de sport) depuis n’importe où. L’exemple montré ici est le surf, où un surfer a décidé de surfer sur un fleuve danois, où il n’y a donc pas de vague.
Son équipe va alors jeter quelques bâtons de dynamite dans le fleuve afin que l’explosion crée une vague suffisamment grosse pour surfer.

L’équipe qui a filmé la tentative l’a ensuite diffusée sur internet et la vidéo a été partagée sur tous les médias. Et fait le tour du monde rapidement grâce aux réseaux sociaux.

La vidéo ici : http://www.dailymotion.com/video/x19t5g_quiksilver-dynamite-surfing_fun

Perrier :
35 ans après sa première campagne évolutive sexy, Perrier a remis le couvert en proposant à nouveau une campagne évolutive en utilisant cette fois le site de partage de vidéo Youtube.

Sur la page d’accueil de sa chaîne Youtube, la célèbre marque a mis en place un portail évoluant selon le nombre de vidéos vues.  « Plus c’est haut, plus c’est chaud », tel est le titre de cette campagne qui a créé le buzz.  Le principe est simple : plus la vidéo en place est vue, plus un thermomètre interactif monte et comme le dit le titre, plus la température du thermomètre est haute, plus la vidéo proposée est sexy.

Un buzz viral efficace puisque Perrier a obtenu en quelques jours seulement plus d’1 million de visiteurs sur leur chaîne Youtube.
Aujourd’hui, le compteur en est à plus de 11 300 000 vues pour la publicité.

Perrier ne compte pas s’arrêter la puisque le 7e et dernier événement se déroulera en réel lors d’une soirée à New York. Une soirée qui promet une grande affluence suite au buzz créé autour de cette campagne.

Grâce à ce coup marketing, Perrier pense augmenter les ventes de boissons gazeuses de 30%.

Chaîne youtube : http://www.youtube.com/perrier

Bwin :

Bwin, le site de paris et poker en ligne, a misé sur les nouvelles technologies et l’utilisation de la géolocalisation smartphone pour créer son street marketing.
Un pari payant puisque l’actualité des smartphones lui donne une visibilité supplémentaire.

L’idée originale a été de lancer une course poursuite du 15 juin au 3 juillet dans les rues de Paris.
Grâce au téléchargement d’une application gratuite nommée « Chase the Ace », le mobilenaute pouvait localiser en temps réel des cartes de poker numérique. Le but du jeu était de se rendre aux points GPS de ces cartes interactives pour les capturer.
Un as de pique unique était également présenté comme l’élément principal dans le jeu. Chaque soir, la personne qui détenait l’As de pique sur son smartphone gagnait une mise de 150 euros pour un tournoi de poker sur le site Bwin.
Le 3 juillet, dernier soir du jeu, le mobilenaute détenant cet as de pique a remporté un voyage pour 4 personnes à Las Vegas ainsi que 4000 euros à dépenser dans la capitale du jeu.

Laisser un commentaire

*

'